vendredi 11 août 2017

La triste histoire des frères Grossbart





Auteur : Jesse Bullington.
C'est le premier roman de l'auteur.
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Laurent Philibert-Caillat.
Éditions : Panini.
Collection : Panini Books : Eclipse.
Date de sortie VO : 16 novembre 2009 / VF : 23 janvier 2013.
Pages : 480.
Prix : 15.00€.
 
 
 
 
 
 
UN ROMAN INJUSTEMENT INCONNU !

Lors de sa sortie, personne ou presque n'a parler de ce roman. Encore aujourd'hui. Jamais je vois des gens avec des articles sur lui. Pourtant il le mérite pas. Vous allez voir avec ma chronique qu'il est différent des autres. Un "OVNI" littéraire.
 
 
 
PARCOURS DE LA MAISON D'EDITION
 
 
Il fut édité par la maison d'édition "Eclipse" dans la collection "horreur". Il y a quelques années ce label était génial. Une ligne éditoriale variée avec des thèmes rarement déjà vu ailleurs. La preuve avec La triste histoire des frères Grossbart. Un livre unique. Sans parler d'une qualité de leurs livres parfaite. Dans chaque ouvrage on avait le droit à un marque page à détaché reprenant le graphique de la couverture. Des rabots avec écrit dessus le résumé et un court résumé de l'auteur(e). Dans les dernières pages on a toujours une interview de l'auteur(e). C'est un petit plus qui fait plaisir. En bas de tranches était écrit la collection le logo. Ce label avait eu des difficultés et n'a plus existé. Il est revenu plus tard, cette fois avec la maison d'édition Panini, avec toujours une ligne éditoriale sans faute. Chaque mois on pouvait avoir une tonne de romans sur les zombies, notamment. Des histoires espagnoles. Et d'autres titres plus originaux. Puis aujourd'hui c'est encore la même chose. D'un jour au lendemain on ne sait pas du tout ce qui se passe mais plus rien ne sort de chez eux. Aucun communiqué de leurs parts. Manque de succès sur les ventes ? Un abandon total ? Aucune idée. Si quelqu'un sait ce qui se passe, une explication ne serait pas de refus :) 


UN MARQUE PAGE QUI FAIT PLAISIR !






DE BONNES CRITIQUES !



"On n'est pas des voleurs. On n'est pas des assassins. On est juste des gens de bien à qui on a fait du mal".
 


Cette citation est écrite sur la quatrième de couverture. Elle donne le ton, n'est-ce pas ? Ou attendez, je vous montre aussi les critiques des médias et de l'avertissement.

 








 
Alors, après ces critiques unanimes, est-ce que cette lecture a été aussi bénéfique pour moi ou pas du tout ? 
 
 
UN RECIT TRASH AVEC DES REPLIQUES DE GROS SALAUDS, DES FRERES ATROCES MAIS ATTACHANTS !


 
J'adore tout ce qui est horreur et en livre j'en ai pas lu beaucoup. Si vous êtes comme moi et que vous aimez les ambiances sombres, ce livre est pour vous. Mais attention, comme indiqué plusieurs fois sur le livre, c'est une lecture à ne pas mettre entre toutes les mains. Si cette phrase peut être accrocheuse pour faire vendre, je vous le dis, la violence est bien là. De la violence gratuite. Le début on assiste à un massacre d'une famille de fermier en pleine nuit. Les pleurs des enfants, la brutalité des coups. Le massacre. Voilà une excellente entrée en la matière. On sait dès le début à qui on a à faire. Ce ne sont pas des petits joueurs ces frérots dont on va suivre leurs longs périples à pénible les pays. Et le reste je vous en parle même pas. C'est hard.
 
 
 
UNE ECRITURE DE LA BONNE EPOQUE AVEC DU BON GROS PATOIS !


Ce n'est pas une lecture facile aussi pour son langage. Alors c'est vulgaire, très vulgaire mais les frères de 25 ans ont leurs langage à eux. Ils parlent le patois comme à l'époque car je vous informe que l'histoire se passe en 1364. Oui ça remonte ! Au début on peut être réellement perdu face à ces mots tous plus étranges les uns que les autres. J'ai une pensée pour le traducteur. Traduire tout ça devait être une tâche d'une grande difficulté. Par la suite on suit mieux. On pourrait presque dialoguer comme eux en vrai. 
 






UN ROAD-TRIP MOYENAGEUX SANS AUCUNE LIMITE !



Cette aventure est comme un road-trip d'un ancien temps. Ils parcourent les régions, les pays, la mer. Un voyage brutal en pleine nature. Ça parle de la peste noire, de la chasse aux sorcières, la croyance du diable et de l'Enfer, des monstres. Ils vont faire des rencontres qu'ils n'oublieront pas de sitôt et VOUS aussi ! J'ai en tête la rencontre avec une sorcière dans sa cabane. Le roman part dans une direction pendant plusieurs chapitres en mode conte morbide. Rien que cette partie est super originale et je m'en souviendrai longtemps. C'est délirant, c'est bien écrit, c'est violent. C'est tout le résumé de ce bouquin.

Je vous parlais au début du massacre de cette pauvre famille. Le père de famille qui a vu toutes ces horreurs va partir à la chasse aux frères. Mais pendant ce temps les Grossbart vont aussi faire des atrocités sur leurs chemin.

J'ai adoré cette lecture mais j'ai une préférence pour la première partie. La deuxième se passe trop longtemps sur un bateau navigant sur la mer. C'est long mais le style décalé de l'auteur est toujours présent. La fin est aussi inattendue que tout le reste du récit. Je m'y attendais pas. Elle te claque dans les doigts comme ça et c'est la fin. Je vous le répète, ce livre n'est pas comme les autres.
 
UN EXTRAIT D'UN PASSAGE
 

Il y a un passage qui m'a bien fait rire car c'est une conversation surréaliste mais comme ça je vous montre en une page comment ces frères se parlent. Attention, sur cette page de droite vous allez lire que de gentils mots plein d'amour :






La triste histoire des frères Grossbart a 460 pages bien remplies ! Vous allez faire une grande odyssée. Pour ma part c'est l'une de mes lectures les plus dépaysantes, les plus décalées et les plus loufoques que j'ai pu lire jusqu'à aujourd'hui. Elle ne ressemble à aucune autre. 

 
UN AUTRE ROMAN DE L'AUTEUR :



Jesse Bullington a écrit un autre livre avec une couverture reprenant exactement le même style que son premier ouvrage. Je vous le montre juste en dessous :
 
 
 
Je pense que ça doit être le même délire que les Grossbart. Il me le faut :p !
 
 
 
 
 
 

vendredi 9 juin 2017

Découverte de la box Mille et un livres (juin 2017) 3#




Pour plus d'infos sur cette box : https://www.milleetunlivresbox.fr/


Déjà le troisième mois de suite qu'on se retrouve et pour la première fois depuis mon abonnement, le visuel de la box est différent. Au lieu d'avoir un carton tout vide, nous avons une bien jolie étiquette qui résume bien à quoi on a à faire.


Le thème du mois est : LONDRES !
 
 
Vous avez maintenant l'habitude, passons aux choses sérieuses :
 
 
 
 
 
 
 
Toujours une belle illustration avec le thème du mois. Cette fois on nous fait (re)découvrir des lieux de la capitale anglaise, notamment avec des librairies. C'est malin, ça nous oblige à ne pas jeter le papier. Moi qui jette pas grand chose, ça m'incite encore moins à le faire. Je devrais faire un petit bac spécial Milles et un livres, tiens !
 


Un bien joli sac ! Y'a pas de doute, c'est bien le thème anglais :)

 
 
 
Un beau marque page avec un fond blanc qui rends bien !
 
 
 
 
 
 
Vous aimez le thé ? En voici un sachet complet. L'odeur sent terriblement bon. Slurp !
 
 
 



 
Et le GROS du GROS : Shades of Magic (1) !
 
J'avais pas mal aimé la découverte du roman du mois d'avril (Marquise), j'avais adoré celui du mois de mai (Diabolic) et là la découverte fut super excitante !
 
écouverte du roman du mois d'avril (Marquise), j'avais adoré celui du mois de mai (Diabolic) et là la découverte fut super excitante ! Quand il avait été annoncé par les éditions Lumen j'étais tout content de l'annonce. Cette couverture du tonnerre, le résumé, et puis parce que c'est Lumen quoi ! Super content !

Pour info c'est une trilogie. Les trois tomes VO sont déjà tous sortis avec le dernier qui date de février 2017. Et vous savez quoi ? L'édition française présente est sortie seulement hier en librairies ! En une journée (pour ma part) on reçoit une surprise toute chaude. La classe !


Un sacré mois ! Plus ça va et plus j'aime Mille et un livres ! Pour tout amateurs et amatrices de romans récents, il vous l'a faut :)


 
Le thème du mois de juillet sera : Le rêve américain !

Image issue du site de Mille et un livres.
 
 
 

vendredi 19 mai 2017

Découverte de la box Mille et un livres (mai 2017) 2#




Je vous retrouve avec le deuxième mois consécutif pour la box livresque Mille et un livres. Si lors de ma première découverte j'ai été plus que satisfait du contenu, je le suis encore pour la seconde fois.

Je vous refais le tour de la visite en photos ?


Le thème du mois est : REBELLION !
 



La petite feuille recto verso avec l'anniversaire du site et derrière des détails sur ce qu'on à dans la boiboite.




Une belle pochette du roman "1984". Idéal pour y ranger un livre de poche. J'ai testé et ça rentre parfaitement. Classe :) C'est une création maison donc c'est une exclusivité.




Ici nous retrouvons deux crayons à papier avec une gomme noire. Darrow est du roman "Red Rising" et Elias du roman "Une braise sous la cendre". Encore une création pour la box.

Une carte de Hunger Games qui est bien jolie. Une création maison.

Et un très beau marque-page du roman "Les Chroniques Lunaires".



Cette fois au lieu de la bougie du mois précédent, voici des fraises TAGADA ! Gourmand comme je suis, j'ai pris ce petit menu de bonbons avec joie :-D






Deux extraits recto verso de Le fer au cœur et Phobie.





Et le gros de la box : le roman Diabolic ! Ce que j'ai été content de le découvrir ! Il y a quelques jours je l'avais pris en mains dans une librairie pour sa belle couverture. Mais je l'avais pas pris car j'avais déjà d'autres achats de livres prévus. Sur le coup j'ai bien fait de pas le prendre :) Toujours bien protégé dans son protège "pièce à conviction" comme j'aime le dire.

Il y avait deux choix cette fois-ci pour deux livres différents. J'avais choisi le deuxième choix. Le premier


Comment ne pas être content de ce mois de mai ? Ce sont que des objets qui vont me servir (la pochette, idéal pour le déplacement), le marque-page ça sert toujours, les fraises sont déjà avalées, les crayons j'écris énormément sur des cahiers, la carte fera une belle décoration sur l'étagère et le roman était dans ma liste d'envie. C'est du perfect !

Juste une petite chose et c'est un message pour Mille et un livres, Est-ce que vous allez un jour faire de belles boites au lieu d'avoir un carton qui se jette ensuite ? Pas mal de box en ont des très belles et elles ne sont pas à jeter. Après c'est sans doute aussi une question de moyen, j'en doute bien. Mais ce serait cool :)

Je continue mon abonnement pour le mois prochain !


Le thème du mois de juin sera : Londres !



mardi 2 mai 2017

Sa majesté le chat de Akihiro Kimura




Auteur : Akihiro Kimura.
Illustrations : Akihiro Kimura.
Traduit du japonais par Julien Pouly.
Thème : Shôjo.
Nombre de volume : 1 (série terminée).
Date de sortie VF : 05 avril 2017. En VO : en 2015.
Pages : 144.
Prix : 9.90€.
 
 
 
Les chats sont pire que des enfants !
 
 
 
 
Quand j'ai découvert ce manga un mois avant sa sortie en librairie, je savais que je l'aurai un jour. J'adore les chats. Ils me passionnent. Alors voir un manga sur ce sujet et avec une aussi belle couverture, quand je l'ai vu disponible dans le rayon manga, j'ai du faire la même tête que celle du chat de la couverture. J'avais la grande curiosité de voir ce à quoi il ressemblait.
 
 
Première chose à savoir, tout est en couleurs. Deuxième chose à savoir, ça se lit à notre façon : de gauche à droite.
 
Cette histoire nous montre plein de souvenirs de l'auteure. C'est comme un album de photos qui nous montre 18 ans de vie commune mais sous une forme d'un récit. Il y a 5 chats et ce sont vraiment les chats de Akihiro Kimura avec leurs vrais noms. Elle en à fait son histoire en manga.
 
Ce qui m'a plu c'est la place qu'ont les chats dans l'histoire. Ce sont eux les maîtres et les humains du foyer sont leurs serviteurs. C'est réaliste. C'est souvent eux qui commande :)
 
 
 
 
Et si je vous fais la présentation de tout ce petit monde ?
 
On a :
-Sasuke. C'est celui sur la couverture. C'est le plus dominateur.
-Arashi. Le cadet des mâles. Peureux et craintif mais il ne se laisse pas faire.
-Kohaku. L'aînée des femelles et la petite sœur de Arashi. 8kg dans le bide.
-Sango. La cadette.
-Kurumi. La plus sauvage de toute la troupe.
 
Déjà qu'avec un seul chat c'est parfois difficile et bordélique, avec 5 vous imaginez le délire ?
 
L'histoire nous montre toute la progression de leurs adoptions.
 
J'ai souris à de très nombreuses reprises. Si vous n'avez pas de chats et que vous en voulez un ou plusieurs un jour, ça nous montre tout ce qu'on va subir avec nos amis les boules de poils. J'en ai eu plusieurs dans ma vie et là je viens d'en avoir un il y a 1 an, un chaton sauvage abandonné dehors et j'ai pu le remettre dans le bon sens du poil. Alors j'ai l'habitude avec ces animaux et en lisant les chapitres je me retrouvais dans la plupart des situations cocasses. Je me faisais aussi la réflexion en rigolant qu'à lire comme ça et à voir le couple qui panique pour tout ou rien ça fait penser limite à un film d'épouvante. Entre la panique d'enfermer son chat dans un placard sans le voir, leurs vomis avec les boules de poils, leurs dents qui se cassent, les poils dans les yeux...Tout ça inquiète de trop l'humain alors que le chat s'en fou puissance 1000. Pour lui la vie continue sans aucun tracas.
 
 
 
 
VIE MA VIE DE CHAT
 
Comment se comporte un chat, la galère de lui donner un beau nom pas trop ridicule, l'arrivée des puces, les combats avec les autres chats, la castration, leurs petits cris quand ils aperçoivent des oiseaux à travers une fenêtre...On va lire ça avec beaucoup d'amusement.
 
Les dessins sont tout doux. J'adore les bouilles de ces petits chats et leurs gros yeux ! Ils sont trop craquants ! Ils sont même trop 'kawaiii" :) Leurs postures sont drôles, leurs regards quand ils nous narguent à nous réveiller en pleine nuit...Raah j'adore ! Les humains aussi sont bien fait. Ils ne sont que trois : le couple et le vétérinaire. Les couleurs ajoutent un plus.
 
Les textes sont nombreux, que ce soit par les dialogues (parfois avec les chats) ou que ce soit en texte de narration.
 
A chaque fin de chapitres on à de vraies photos de ses chats avec de petites phrases. Je vous le dis, c'est plus un manga "hommage" à ses compagnons. J'ai même appris des découvertes dont je ne savais pas comme comment leurs griffes proprement. Non seulement on s'amuse en lisant mais en plus ça peut être enrichissantPour les plus jeunes c'est très bien. Avec des annotations bienvenue en bas de page avec la traduction en français des noms japonais.
 
Si il peut être classé dans la catégorie "humour", il n'en reste pas moins qu'il est aussi triste. Ah ça oui ! Je n'ai pas eu les larmichettes mais ça aurait pu.
 
Je termine avec un passage dont je n'ai pas trop compris le délire. Si vous pouvez me l'expliquez en commentaire ce serait le bienvenu car là je sèche. Un des chats va avoir la magie de la castration. Elle trouve ça trop dommage, pour elle "il n'aura plus ses petites coucougnettes trop mignonnes". Alors qu'est-ce qu'elle de mieux à faire ? De les frotter pendant qu'elles sont encore là. Le chat se défends et lui mords la main. Normal. Je voulais juste savoir si pour ceux et celles qui l'ont lu si vous vous êtes aussi fait la même remarque que moi. Cela me viendrait pas à l'esprit de faire ça à mon animal, ahah :-D
 
 
Qualité de l'histoire : 

 
Qualité des dessins :
 
Qualité de l'édition du livre :
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

dimanche 30 avril 2017

Zelda Ocarina of Time : Perfect Edition




Auteur : Akira Himekawa.
Illustrations : Akira Himekawa.
Traduit du japonais par Florent Gorges.
Date de sortie originale VF : 14 octobre 2009 / VF : 07 décembre 2016 (pour cette édition).
Pages : 360.
Prix : 19.99€.
 
 
 
 
Voir du Zelda en manga c'est comme voir du Mario en manga (oui, ça existe vraiment), on peut devenir curieux de ce comment ça peut être. Est-ce que c'est du marketing juste pour encore plus vendre sur la licence Zelda ou il y a t-il une réelle qualité derrière tout ça ? 





Cette édition est une compilation des deux tomes de Ocarina of Time. Les originaux sont sortis le même jour le 14 octobre 2009. Elle est très belle, un vrai objet de collection. Couverture cartonnée, double couverture avec rabats et du manga en grand format. Avec 18 pages en couleurs et du papier solide, pas fin. Des croquis d'avant la réalisation du manga. Pour 20€ ça vaut vraiment le coup.



 





Cette histoire est indépendante au jeu. C'est une aventure inédite. On retrouve notre petit Link enfant, lui seul n'a pas de fée à lui contrairement aux autres enfants de son village Kokiri. Une fée vient à lui lui avertissant que l'arbre Mojo a été attaqué. C'est le début des complications. Il part en route dans le royaume d'Hyrule. Il découvre le monde pour la première fois. Par la même occasion, le grand et célèbre Ganondorf est à la recherche d'une certaine pierre ancestrale en trois fragments dispersées un peu partout dans le monde. Ça tombe bien, Link est aussi à leurs recherches. Il doit faire par la même occasion la rencontre de la princesse Zelda. Notre petit elfe est en plein apprentissage de ses compétences. Il va devoir faire vite pour être fort à l'attaque et à la défense si il veut que le mal s'en aille du royaume. On commence l'histoire quand il se enfant et on le voit grandir. 





Les dessins sont très bien dessinés. On reconnaît du premier coup d'œil les personnages et même les lieux si connus pour les fans comme le village Cocorico. Il y a un grand nombre de détails sur chaque plans. Surtout lors des dessins en gros plans. Presque aucune case n'est sombre. Tout est clair et on comprends parfaitement ce qui se passe sous nos yeux. C'est un beau coup de crayon ! Je ne m'attendais pas à ce que la qualité sur ce point soit aussi importante et aussi réussie.





De nombreux combats sont présents, bien que leurs temps soit de courtes durées mais ils ont de la panache ! C'est pas un petit bleu le Link !

Deux autres courtes histoires sont disponibles. Une qui est : Le masque de Skull Kid et la deuxième qui se nomme Rouro du peuple Watarara. J'ai bien aimé ces deux récits. Même plus que l'histoire principale. Leurs histoires sont plus originales, c'est plus frais et sont plus amusantes. De mon point de vue, hein :)

Pour les fans de Zelda ou même pour les non connaisseurs, je conseille ce titre. Si vous ne connaissez rien au jeu vidéo ce n'est pas un problème vous ne serez pas perdu(e). Et ça vous donnera peut-être même envie d'y jouer. C'est une bonne expérience pour découvrir rapidement l'univers de Zelda. 




 
Deux autres complications existent en Perfect Edition : Oracle of Seasons & Ages et le 24 mai 2017 sort A Link to the Past & Majora's Mask. Autant dire que l'aventure sur papier n'est pas encore terminée. Et ça c'est tant mieux !


 



Dessins :
 
Histoires :
 
L'édition du livre :